:: Accueil::

Nos deux nouveaux ouvrages disponibles en vente dans notre rubrique  » boutique en ligne »

Couv

Nilwood, c’est l’âge d’or du cinéma égyptien, les affiches peintes, la couleur, la gaieté, un certain goût de liberté… Composé de 38 cartes postales, ce livre présenteles plus grands films et ses stars mythiques.

Mohammad Bakri, enseignant aime présenter son Orient en technicolor.

 

couvbonne

Les contes du perroquet sont le pendant des Mille et une nuits, aussi bien par leur origine Inde-Perse-Europe que par leur forme dite « à tiroir ». Ecrits au XIIIème siècle, ils ont été remaniés et allégés au XVIIème siècle.

Chef d’œuvre méconnu de l’Orient, traduit en des dizaines de langues, ils sont revisités ici avec des illustrations deGolo, égyptien de cœur, grand connaisseur des mythes orientaux et célèbre bédéiste. Il donne une nouvelle vie à ce perroquet qui tente de raisonner son ardente maîtresse !

 

 


 

22ème MAGHREB DES LIVRES A L’HOTEL DE VILLE, SAMEDI 13 FEVRIER12654273_1076397052411502_4697030669527892659_n

https://www.facebook.com/events/1696260317252345/

Séance de dédicace d’Ysabel Saïah Baudis de 18h à 19h pour DANS SES YEUX

Le Maghreb des livres revient à Paris les 13 et 14 février 2016 pour sa 22e édition, voila l’occasion de découvrir cette année les lettres marocaines.

Organisée par l’association Coup de soleil, le Maghreb des livres revient à l’Hôtel de ville de Paris les 13 et 14 février 2015. Pendant deux jours, l’Hôtel de Ville de Paris accueillera près de 120 auteurs et une librairie de plus de 5 000 ouvrages qui mettront à l’honneur les lettres marocaines.
Le Maghreb des livres est un évènement culturel national qui connaît un succès croissant et attire chaque année quelque 6.000 à 7.000 visiteurs. Depuis 1994, ce salon a pour vocation de réunir les productions éditoriales, romans, essais, beaux-livres, BD, d’auteurs vivant en France ou dans les pays du Maghreb.

Comme chaque année, une grande librairie présentera les ouvrages édités en 2015 en France et au Maghreb, essentiellement en langue française mais aussi en arabe ou en tamazight (berbère). Le Maghreb des livres est aussi un lieu de débats et de réflexion collective sur la littérature bien sûr, mais aussi sur l’Histoire ou l’actualité du Maghreb ainsi que sur « le Maghreb d’en France ».

 


 

CHOSE PROMISE SORT TOUT JUSTE 

UNE VÉRITABLE SURPRISE 

couv

« Chose promise » est un long poème puissant, haletant. Il parle de l’expérience du déracinement, du vacillement des repères, de la nuit d’où, peut-être, émerge la promesse qu’on n’espérait plus voir tenue.

Il nous parle tout à la fois d’un pèlerinage en monde chinois et de cet autre « Empire du milieu » que chacun de nous porte en ses profondeurs. Les illustrations de l’auteur scandent les étapes de cette épopée intérieure.

Benoît Vermander, jésuite français, est né à Alger en 1960 et vit en monde chinois depuis 1992. Professeur de philosophie à l’université Fudan (Shanghai), il a publié, outre de nombreux travaux en sciences humaines et sociales, plusieurs recueils de calligraphie, peinture chinoise et textes poétiques. Parmi ces derniers, « A taire et à planter » publié chez Desclée de Brouwer en 2010.

Délacé de moi-même à tel point

Que plus rien de moi à moi ne s’attache

Et que je m’affaisse juste avant le seuil

Que j’avais dessein de surprendre

D’un bond

Dont ne restera que l’esquisse

Délacé de moi-même et ne sachant point

Si j’en éprouve peine ou répit

Délacé de moi à m’en séparer

Ignorant désormais ignorant si je veux

Remembrer les lambeaux disjoints

Ou rester à rouiller sur l’herbe

(…)

Conduis-moi par la main vers où je veux aller conduis-moi par la main en ce lieu que j’ignore et qui s’abîme en moi conduis-moi vers chez moi conduis-moi vers chez toi par un même unique chemin par les grottes et par les sommets, par la mer et par la forêt par la grand-route et le plateau lève-moi de ma place quand j’y suis arrimé lève le couvercle et le toit ou bien ferme la pièce ferme la grotte quand il le faut montre d’un geste montre la trappe et l’escalier par où descendre conduis-moi par la main vers où je ne n’ose pas aller puis quand vient le temps lâche-moi


Nos deux nouveaux ouvrages a découvrir sans attendre

Disponible sur notre boutique en ligne

12004724_1646127169001211_2308702377911316442_ncouv final

 


A l’occasion des Jeudis de l’IMA… avec André MIQUEL

Infor12004724_1646127169001211_2308702377911316442_nmations pratiques
Quand Dimanche 11 octobre, 16h
Où Salle du Haut Conseil, 9ème étage
Combien Entrée libre dans la limite des places disponibles
Au VIIIe siècle, Ibn al Muqaffa’ traduit en arabe le Pantchatantra ou Fables de Bidpâi venues d’Inde par la Perse, sous le titre de Livre de Kalila wa Dimna. Œuvre fondatrice de la littérature mondiale au même titre que Les Mille et une nuits avec lesquelles il partage les mêmes origines géographiques, il s’agit d’un recueil de fables animalières destiné à l’éducation des princes. La Fontaine lui-même avoua qu’il lui devait une grande partie de son inspiration avec les fables d’Ésope. Il s’agit bien d’un «livre-clé», donc d’un livre pour tous comme aime à le rappeler son fameux traducteur, André Miquel; une œuvre royale, pleine de sagesse et d’humour à destination des petits comme des grands.

L’auteur : Ibn al-Muqaffa’ est un savant persan du VIIIe siècle qui doit sa notoriété à cette œuvre éternelle.

Avec : André Miquel, normalien, professeur honoraire au Collège de France, ancien administrateur de la Bibliothèque de France est le plus grand arabisant actuel. On lui doit la traduction des deux plus grandes œuvres du monde arabo-musulman, Les Mille et une nuits et Le Livre de Kalila et Dimna; Ysabel Saïah Baudis, directrice des éditions Orients.


A L’OCCASION DE L’EXPOSITION PAROLES DE BETES, ( A L’USAGE DES PRINCES) A L’INSTITUT DU MONDE ARABE, NOTRE OUVRAGE LES FABLES DE KALILA ET DIMNA EST REMIS A L’HONNEUR
11988203_419258838267545_4996887958538544726_n

Quand? Du 11 septembre 2015 au 3 janvier 2016
Où? Musée de l’IMA, 7e étage
Combien? Tarifs du musée
Horaires :
Mardi – jeudi : 10h00-18h00
Vendredi : 10h00-21h30
Samedi, dimanche et jours fériés : 10h00-19h00
Fermeture des caisses 45 min avant.

Kalila et Dimna sont deux chacals vivant à la cour du lion, roi du pays. Si Kalila se satisfait de sa condition, Dimna en revanche aspire aux honneurs, quels que soient les moyens pour y parvenir. Chacun des deux justifie sa position en enchaînant des anecdotes, qui mettent en scène des hommes et des animaux, et délivrent des préceptes et des morales.

Donner la parole aux animaux permet, sous une forme divertissante, de traiter – et de mémoriser – des sujets universels tels que l’amitié, la trahison, le rôle du savoir ou encore la justice. Les histoires visent également à régler la bonne conduite de l’individu sur le plan personnel, familial et civique.

Ce recueil de fables est à l’origine composé en Inde, aux alentours du IIIe siècle apr. J.-C., et veut être un « ouvrage de sagesse » destiné à enseigner aux princes les principes de la bonne gouvernance. Au VIIIe siècle, il est traduit en arabe par Ibn al-Muqaffa’ ; cette version marque le point de départ de l’exceptionnelle diffusion du texte, en Orient (persan, turc, mongol…) comme en Occident (grec, hébreu, latin, allemand, français…) Les différentes traductions issues de l’arabe permettent au récit de voyager et de se métamorphoser au fil des siècles et des cultures.

Ce succès a généré une abondante production de manuscrits et d’imprimés illustrés. Témoins de ces pérégrinations dans le temps et l’espace, les œuvres présentées dans l’exposition confrontent les différentes représentations iconographiques dans une multiplicité de styles et de techniques.

Le parcours de l’exposition aborde successivement les voyages du texte, les leçons de vie qu’il donne et ses interprétations contemporaines. En effet, à côté des livres pour enfants et des spectacles de marionnettes qui mettent en avant le caractère ludique et pédagogique du dialogue moral entre les animaux, d’autres lectures, plus subversives, réactivent la charge politique contenue dans ce « miroir des princes ». Artistes et metteurs en scène contemporains recourent aux potentialités du bestiaire des fables pour formuler des critiques, parfois vives, contre certaines pratiques du pouvoir.

En complément, l’exposition pose la question des modèles et de la fabrication des images qui illustrent ces fables ; elle rappelle également qu’une vingtaine d’apologues de Jean de La Fontaine sont empruntés au Livre de Kalila et Dimna.

Cette exposition est réalisée avec le partenariat exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France.

 


 

EXPOSITION A LA MAIRIE DU 16EME

DANS SES YEUX

PHOTOGRAPHIES DE DOMINIQUE BAUDIS

DU 25 JUIN AU 20 JUILLET 2015

invitfbsite


 

240_F_66345917_5DBpA7q71ckb1FxvZBTezMwS2pNuQ5fL

L’ETE ARRIVE ET LES PRIX FONDENT CHEZ ORIENTS EDITIONS

lotfiHd

5 Euros au lieu de 8,90 Euros

DES PETITS PRIX POUR OUM KALSOUM FOREVER, CARNETS EGYPTIENS ET LES MAGNIFIQUES DESSINS DE LOTFI

kalsoum230px

10 Euros au lieu de 14 Euros

Carnets égyptiens

15 Euros au lieu de 21,50 Euros


AL ARAB publie un article pour nous signé  Badr-Eddine Arodaky 


LE Vème ARRONDISSEMENT DE PARIS FETE LE LIVRE.

Retrouvez nous à la mosquée Dimanche 31 Mai à partir de 10h

Le tout organisé par la Mairie du 5ème

2fest


 

NOTRE EXPOSITION A TOULOUSE JUSQU’AU 28 MAI.

 

 

 

 


NOUS SOMMES CITES DANS TUNISIE PLUS

livres tunisieplus


EXPOSITION DES PHOTOGRAPHIES DE DOMINIQUE BAUDIS, DANS SES YEUX

TOULOUSE du 18 au 28 Mai au square Charles de Gaulle

11260948_487775058043375_3695987555985374715_n


DE LA PRESSE POUR DANS SES YEUX.

Le Figaro, L’Express, Le petit journal Toulousain, Côté Toulouse ont parlé de nous…

Sans oublier notre passage sur Vivement Dimanche présenté par Michel Drucker, La Galerie de France 5 présenté par Laurence Picquet ainsi que sur Radio Orient

 

10521392_360785257448237_8488167673489210994_n

11012544_363163293877100_9195563792223787342_n

Sans titrejhvj

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Hommage à Dominique Baudis.

DANS SES YEUX

Photographies de Dominique Baudis
SORTIE LE 14 FEVRIER

 

0

12

 

 

 

VOUS POUVEZ D’ORS ET DEJA PRECOMMANDER L’OUVRAGE EN NOUS ENVOYANT UN E-MAIL


En 1988, Wolinski faisait déjà un bras d’honneur

07844089-photo-je-suis-charlie

 

Wolinsky


 

 

On parle de nous dans Le Point de cette semaine.

14585183-0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14585183-9

 


RENDEZ VOUS LE SAMEDI 24 JANVIER A L INSTITUT DES CULTURES D’ISLAM A 11H. Entrée libre

                LA VIE DE MOAHMMED, PROPHETE d’ALLAH

ICI


 Il a fait 2100 Euros chez MILLON… Le nôtre ( nouvelle édition) est à 55 Euros

vente enchère

MILLON-Vente aux enchères


Jusqu’au 15 Décembre, sont exposées à la grande mosquée de Paris, les illustrations et enluminures de l’ouvrage Mohammed, prophète d’Allah  

Cliquez ici pour voir le flyer

La directrice de la maison d'édition Éditions Klincksieck Caroline Noirot, le Recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur, Ysabel Saïah Baudis, l'ambassadeur d'Algérie à Paris Amar Bendjama... lors de la conférence pour la présentation de l'ouvrage Mohammed prophète d'Allah en co-édition Editions Klincksieck / Orients éditions

La directrice de la maison d’édition Éditions Klincksieck Caroline Noirot, le Recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur, Ysabel Saïah Baudis, l’ambassadeur d’Algérie à Paris Amar Bendjama… lors de la conférence pour la présentation de l’ouvrage Mohammed prophète d’Allah en co-édition Editions Klincksieck / Orients éditions

 

 


A venir très prochainement…

DANS SES YEUX

Photographies de Dominique BAUDIS

LE LIVRE… DComposition1-page-001ans les années 70, pendant dix ans, Dominique Baudis a été grand reporter au Proche-Orient.  Parallèlement à l’actualité qu’il présentait,  il photographiait les à-côtés, la vie en marge des conflits. Une vision active qui, disait-il, le protégeait. Une autre facette  de cet homme public racontée et commentée par ses amis, amoureux comme lui de cette région du monde qu’il a tant aimée. Après cette période, il n’a plus jamais repris son appareil photo.

L’AUTEUR… C’était son premier métier : grand reporter au Proche-Orient avant de devenir député–maire de Toulouse, Président de la région Midi Pyrénées, député européen, Président du CSA puis de l’IMA et enfin, Défenseur des Droits.

 


Raoucha d’Etienne Dinet dans Mirage (1906).

Raoucha


Étienne Dinet, peintre français, orientaliste et musulman. 

Étienne Nasreddine Dinet dans son atelier

Étienne Nasreddine Dinet, peintre orientaliste (1861-1929) converti à l’islam, écrivait en 1918 une biographie en français du Prophète Mohammed, dédicacée en son temps aux musulmans « morts au champ d’honneur » de la Grande Guerre. Sa récente réédition remet en lumière la vie et l’œuvre d’un critique acharné de l’orientalisme qui compte parmi les tout premiers utilisateurs du terme « islamophobie » pour dénoncer l’idéologie colonialiste.

Étienne-Auguste Dinet est né dans la bourgeoisie parisienne du Second empire. Illustrateur d’une Algérie intemporelle, il s’est converti à l’islam et a été enterré sous le nom de Nasreddine Dinet : ainsi pourrait-on résumer la trajectoire de ce peintre orientaliste français (1861-1929) passé «  de l’autre côté  » comme nombre de ses contemporains, artistes, écrivains ou scientifiques.

Mais l’histoire d’Étienne-Nasreddine reste singulière. En 1918, il est le premier auteur d’une biographie en français du Prophète de l’islam…

Retrouvez la suite de l’ article de Pierre PRIER sur le site d’ORIENT XXI.

Orient XXI

 

 

 


Religions du Monde le podcast.

Retrouvez le podcast de l’émission spéciale commémoration du centenaire de la Guerre 1914-18 du 13 juillet sur ce lien .


LA VIE DE MOHAMMED PROPHÈTE D’ALLAH par Etienne Dinet et Sliman Ben Ibrahim

CouvC Mohammed

C’est la biographie la plus accessible et la plus complète de Mahomet, magnifiquement mise en images par un des plus grands orientalistes-écrivains, Etienne Dinet. Commandé en 1918 par le Ministère des Armées pour honorer les musulmans morts lors de la première guerre mondiale, ce livre n’avait jamais été réédité dans son intégralité. Une préface inédite retrace la vie d’Etienne Dinet et la replace dans son contexte historie qu’Etienne Dinet se convertit à l’Islam en 1918. Il n’a eu de cesse de rapprocher la France et l’Algérie. Il réussit à convaincre le Ministère des Armées d’offrir une biographie du prophète, dessine les stèles des morts musulmans et fait partie du comité d’édification de la mosquée de Paris. Il fait appel à son ami Sliman Ben Ibrahim et au grand enlumineur algérien Mohamed Racim.

Dans la préface, Dominique Baudis évoque cette période qui dessinera tout le Proche- Orient et Ysabel Saïah Baudis raconte l’incroyable histoire du peintre écrivain.

En librairie le 11 juillet 2014.

Rendez-vous le 13 juillet entre 9h10 et 10h sur  pour l’émission  Religions du Monde.


 

Bonaparte et la conversion à l’Islam. Mythe et réalités.

Le Général Bonaparte et son état-major en Égypte, Jean-Léon Gérôme, 1867

Le Général Bonaparte et son état-major en Égypte, Jean-Léon Gérôme, 1867

Ahmed Youssef donnera une conférence sur le thème de « Bonaparte et la conversion à l’Islam. Mythe et réalités » jeudi 5 juin 2014 à 17h30 à la Fondation Napoléon.

Inscriptions ouvertes jeudi 22 mai 2014, Brigitte Claré par courriel ou par téléphone au 01 56 43 46 00.

 
Fondation Napoléon
7 rue Geoffroy Saint-Hilaire

75005 PARIS


Rencontre autour  du livre Talismans.

 

Le mercredi 11 juin 2014 à 18h30 auConferance CCA Centre Culturel Algérien.

Vous trouverez ci-jointe l’invitation à l’exposition de calligraphie.

Soyez nombreux à participer à cette rencontre avec les auteurs de Talismans.

Invitation conferance CCA

Invitation

 

 

 

 


 

Saint Louis, un roi prisonnier des clichés.                       Une captivité controversée.

 

 Saint Louis fait prisonnier

Gravure de Gustave Doré, XIXe siècle, reproduite sur un timbre égyptien de 1957 dans une série intitulée « Égypte, tombeau des agresseurs ».

Le 800e anniversaire de la naissance de Saint Louis, né le 25 avril 1214, éveille des mémoires contrastées. La captivité du roi en Égypte au cours de sa première croisade provoque des rêveries opposées chez l’écrivain égyptien Ahmed Youssef et chez l’homme politique français Philippe de Villiers. Le premier le voit au bord d’être séduit par la belle sultane Chajra Al-Dour, le second veut l’enrôler dans son combat identitaire. La réalité est plus complexe…

 

 

 

 

Retrouvez le reste de l’article de PIERRE PRIER sur Orient XXI

 


Saint Louis en Egypte d’Ahmed Youssef en librairie le 20 mars 2014.

 

Saint Louis en EgypteOn ne sait pas grand-chose de la captivité de Louis IX en Egypte. Après la dramatique défaite de l’armée croisée en 1250 à Mansourah, le futur Saint Louis  est fait prisonnier. Cette pièce révèle ce qui s’est alors déroulé : demande de rançon, menace d’assassinat, ou folle proposition de la sultane Shadjar Adorr de lui offrir son trône et plus encore…

Pour commémorer le 800ème anniversaire de la naissance de Saint Louis.

Avec des confrontations méconnues et très surprenantes.

Ahmed Youssef, Jean Lacouture et Ysabel Saïah-Baudis

Sortie le 20 mars 2014.


 

Les conférences pour le 800ème  anniversaire de la naissance de Saint Louis.

Ahmed Youssef sera présent aux conférences et salons du livre suivants:

– Festival du livre de Nice du 13 au 14 juin.             Conferance Saint Louis-page-001

– Salon de Montmorillon le 21 et 22 juin.

– Salon de Nîmes et Arles à la rentrée.

– Conférence de Saint Louis en Egypte à Poissy  le 18         octobre.

 


 

Le Manifeste du peuple algérien – Ferhat Abbas, Jean Lacouture

Le Manifeste du peuple algérienEn 1947, avant l’embrasement Ferhat Abbas avait tout senti et écrit. Dans ce Manifeste il donne les solutions au gouvernement français qui n’a pas su les appliquer.

En 1976, alors qu’il a été élu premier président de la République algérienne, il dénonce encore les dérives de la politique entreprise par ce gouvernement.

 

 

Essai politique, 50 pages, 6,90€.

En librairies à partir 14 janvier 2014.

New African – Le Magazine de l’Afrique, Février-Mars 2014.

New African février-mars 2014 (1)New African février-mars 2014 (2)

 


 

 Le cantique des cantiques

couv cantique

Cantique des Cantiques, Chant des chants, Poème des poèmes, tous ces titres pour une seule oeuvre qui célèbre au premier abord l’amour sublime entre un homme et une femme, laissent entendre qu’il s’agit là d’un texte d’excellence au caractère tout à fait exceptionnel : « Et s’il n’en restait qu’un, ce serait celui là… » Mais dans le même temps, ces différents intitulés induisent des visions légèrement différentes qui ne sont peut être que les multiples facettes d’une oeuvre qui n’a cessé de susciter de nombreuses interrogations.

Portfolio de 16 cartes d’art, calligraphies d’Henri Renoux.

En librairies à partir de décembre.

Le cantique des cantiques parmi les dix beaux livres à mettre sous le sapin.

Le Figaro


HENRI RENOUX

Autoportrait Henri Renoux

Henri Renoux est le sage que chacun aimerait rencontrer. Je l’ai connu par son « Chant des chants » qu’un ami toulousain m’avait offert.

Je suis noire et belle. ( « Cantique des Cantiques », Chant I, 5)

Je lui ai parlé d’un projet de livre illustré sur les mœurs des femmes orientales où il pourrait ciseler les mots-clé et multiples de cet Orient qui n’oublie jamais de relier le ciel et la terre. Haram pour dire le Beau, l’Amour, Dieu. Je l’entendais rire au téléphone. Je ne savais pas que j’avais prononcé ses mots magiques.

Car le signe est image et ombre.

Avec Henri, tout devient simple. Au début il y a le signe, la lettre, le mot, mais tout se rejoint. C’est l’histoire de la verticale, de l’horizon, du plein et du vide, du noir et du blanc. Du tout qui est Un, du Un qui est tout.

 Chaque lettre dit tant et tout : alpha et oméga

L’oblique de l’aleph

La verticale descendante de l’alif

C’est une histoire de ciel et de terre

Toujours il est question de la verticalité de la chaîne

Et de l’horizontalité de la trame

Une histoire de liens qu’il s’est construite depuis son enfance. À six ans dans son bocage vendéen, il se sent relié au reste du monde grâce à la voie romaine qui le traverse. Fils d’artisan, se définissant lui aussi comme artisan alors qu’il est professeur. Il dit être véritablement né à 30 ans grâce à la calligraphie arabe alors qu’il pratiquait jusque-là la tapisserie.

Comme un tisserand…

La navette et le calame ouvrent au même voyage dans le temps.

Cette transcendance qui veut croiser le ras du sol désertique de notre vie d’homme.

Tissons ce croisement dans ta beauté.

Matisse disait qu’il avait tout appris de l’Orient. Henri, lui, vivant à Toulouse dans un quartier dit « sensible », s’ouvre encore. Oui, la calligraphie arabe lui a tout appris mais Shakespeare, Bach, Ibn’Arabi, Rumi, Halladj, Isaïe, Le Christ, Moïse, et Mahomet aussi. L’apprenti calligraphe croit encore que la technique amène à l’esthétisme. Comme un autodidacte, il se place pour « constamment être enseigné ». Initié comme dans ta belle tradition des calligraphes où le disciple, le yadidé, qui a compris les maîtres doit rajouter sa griffe, il rajoute encore d’autres langues, mortes ou vivantes.

 Un long sillon sur la plage blanche qui va

Qui tourne et retourne comme un boustrophêdon

Toujours le même, même si les caractères en sont différents arabe, hébreu,

grec, persan, cyrillique, avec quelques digressions éthiopiennes et tibétaines,

jusqu’aux cunéiformes et à la grotte de Lascaux.

Calligraphie et l’on entend la beauté formelle.

Qualigrahie… plutôt qui veut dire la quintessence de l’homme.

Les kabbalistes juifs et les mystiques musulmans disent :

C’est un feu noir sur un feu blanc

Lui, le petit professeur ascète aux yeux qui brillent, rejette les écoles puisqu’il prend à toutes. Il est l’aiguillon pour les autres, la porte ouverte pour l’inspiration et la Beauté. Trente années passées à Toulouse puis une retraite dans le Tarn, il devient un vrai ermite-soufi pour entamer un voyage dans ta Beauté et l’Amour avec Anne, son autre lui-même à qui il a dédié le « Chant des chants ».

 Selon saint Cyprien ta qualigraphie est formée avec ta terre prise aux quatre extrémités

du globe et dont les Lettres de son nom A. D. A. M. sont les étoiles majeures

du firmament : l’Orient, l’Occident, le Nord et le Midi.

Dans le tâtonnement de l’amour…

Henri voulait s’orienter. Il ne savait pas qu’il était déjà devenu une boussole. Quand la maladie t’a atteint il a voulu la regarder en face avec Qohélet le Sage, l’Ecclésiaste de la Bible. « Une sorte de lecture de ma vie. La lumière est douce. » Il a réalisé son rêve le plus fou en faisant s’embrasser deux civilisations sœurs, hébraïque et arabe, dans l’écriture.

Il était toujours ouvert aux autres, m’envoyait des calligraphies ou des phrases qui m’enchantaient. Il craignait de ne pas pouvoir retrouver son « Qohélet ». Il travaillait encore sur un portrait de Marie à la façon éthiopienne. Pour notre dernière conversation, sa voix fatiguée ne parlait que de lumière qu’il avait et qu’il allait retrouver.

 

L’Orient c’est le début, le levant, l’ouverture. L’histoire et le lien entre

Haram, Qohélet et Halladj.

L’Orient c’est la vie.

 

Ysabel Saïah-Baudis

Postface de Douce est la Lumière, Hazan, 2004.


Talismans

talismansD’al Buni on sait très peu de choses, né à Bône au XIIIe, il reste populaire grâce à son fameux traité Shams al–ma’ârif, le grand soleil des connaissances qui est toujours aujourd’hui le best seller du monde arabe jamais proposé en français.

Ce traité pose la science des lettres et leur correspondances avec les chiffres, les astres, les anges sous des formes géométriques très esthétiques dits carrés magiques. Ce livre  a un sens mystique et l’autre populaire puisque tous les figures  ont un but bien précis, acquérir l’amour ou la fortune, se préserver du mauvais œil.

Un grand livre présenté par Pierre Lory, professeur à l’IFPO, directeur de chaire de mystique musulmane, auteur de nombreux livres.

Jean Charles Coulon, doctorant nous fait part de ses dernières découvertes sur le savant et l’œuvre.
Un petit livre de talismans, livre à porter recalligraphié par Saïd Benjelloun, professeur d’arabe à Toulouse.

Le Talismans sur

Radio Orient

Posted in dessin, Egypte, La maison d'édition, livre, Orients, photographie | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur :: Accueil::

:: Le livre de Kalila et Dimna ::

Au VIIIe siècle, Ibn al Muqaffa’ traduit en arabe le Pantchatantra ou Fables de Bidpâi venues d’Inde par la Perse, sous le titre de Livre de Kalila et Dimna.

Œuvre fondatrice de la littérature mondiale au même titre que Les Mille et une nuits avec lesquelles il partage les mêmes origines géographiques, il s’agit d’un recueil de fables animalières destiné à l’éducation des princes. La Fontaine lui-même avoua qu’il lui devait une grande partie de son inspiration avec les fables d’Esope. Il s’agit bien d’un « livre- clé », donc d’un livre pour tous comme aime à le rappeler son fameux traducteur, André Miquel, une œuvre royale, pleine de sagesse et d’humour à destination des petits comme des grands.  En savoir +

Posted in dessin, La maison d'édition, livre, Orients | Tagged , , , , , , , , | Commentaires fermés sur :: Le livre de Kalila et Dimna ::