Terme exact
Chercher dans les titres
Chercher dans tout contenu
Chercher dans les articles
Chercher dans les pages

Adobe Photoshop PDF

Ouvrages2

 

Saint Louis en Egypte d’ Ahmed Youssef en librairie le 20 mars 2014.

Saint Louis en EgypteOn ne sait pas grand-chose de la captivité de Louis IX en Egypte. Après la dramatique défaite de l’armée croisée en 1250 à Mansourah, le futur Saint Louis  est fait prisonnier. Cette pièce révèle ce qui s’est alors déroulé : demande de rançon, menace d’assassinat, ou folle proposition de la sultane Shadjar Adorr de lui offrir son trône et plus encore…

Pour commémorer le 800ème anniversaire de la naissance de Saint Louis.

Avec des confrontations méconnues et très surprenantes.


Le cantique des cantiques

couv cantique

 Cantique des CantiquesChant des chants,Poème des poèmes, tous ces titres pour une seule oeuvre qui célèbre au premier abord l’amour sublime entre un homme et une femme, laissent entendre qu’il s’agit là d’un texte d’excellence au caractère tout à fait exceptionnel : « Et s’il n’en restait qu’un, ce serait celui là… » Mais dans le même temps, ces différents intitulés induisent des visions légèrement différentes qui ne sont peut être que les multiples facettes d’une oeuvre qui n’a cessé de susciter de nombreuses interrogations.

Portfolio de 16 cartes d’art, calligraphies d’Henri Renoux.

Le cantique des cantiques sur

Le Figaro


 

Carnets égyptiens

Livre de voyage ou carnet de bord, ici tout fusionne, investigations des territoires désertiques et urbains, delta et vallée du Nil. Deux regards complices pour un état des lieux poétique en photographies, dessins, textes sur les choses et les êtres qu’ils aiment dans cette Égypte intemporelle. Un genre inédit de carnet de voyage.

Carnets égyptiens

88 pages, photos, dessins, poèmes.


Talismans
D’al Buni on sait très peu de choses, né à Bône au XIIIe, il reste populaire grâce à son fameux traité Shams-al–ma’ârif, le grand soleil des connaissances qui est toujours aujourd’hui le best seller du monde arabe jamais proposé en français.
Ce traité pose la science des lettres et leur correspondances avec les chiffres, les astres, les anges sous des formes géométriques très esthétiques dits carrés magiques. Ce livre  a un sens mystique et l’autre populaire puisque tous les figures  ont un but bien précis, acquérir l’amour ou la fortune, se préserver du mauvais œil.

Un grand livre présenté par Pierre Lory, professeur à l’IFPO, directeur de chaire de mystique musulmane, auteur de nombreux livres.

Jean Charles Coulon, doctorant nous fait part de ses dernières découvertes sur le savant et l’œuvre.

Un petit livre de talismans, livre à porter recalligraphié par Saïd Benjelloun, professeur d’arabe à Toulouse.

LE SOLEIL DES CONNAISSANCES – SHAMS AL- MA’ÂRIF

AL BUNI

Quand j’avais encore des tresses, mon grand père m’a donné à un de mes départs un papier plié en carré qu’il m’a demandé de conserver avec moi. Je l’ai ouvert et ai vu des petits carrés calligraphiés recouverts de terre. Malheureusement je l’ai perdu. Bien plus tard, dans le silence d’une bibliothèque, j’ai retrouvé les carrés magiques d’Al Buni et il m’a semblé que je récupérais le mien. C’est certainement pour cela que j’ai tenu à entamer ce travail sur ce mystique –populaire ou ce populaire –mystique mais peu importe, le terrestre est toujours lié au céleste.

« Le grand soleil de la connaissance » fait toujours partie des best seller du monde arabe  pourtant Al Buni, son auteur algérien a disparu il y a plus de sept cent ans.

De lui, on ne sait pas grand-chose, qu’il vient de Bône (Annaba) d’où son nom, qu’il a posé dans son célèbre ouvrage la science des lettres, qu’il fait remonter son initiation jusqu’au Prophète. Il dit l’avoir écrit pour préserver le savoir des savants du passé en puisant aux sources animistes, hébraïques, chrétiennes, persanes, se référant à Platon, Aristote et Alexandre le Grand.

« La visée des gens qui recherchent la science (du secret des nombres) est de deux ordres : profane et religieux. Or cette science est très vaste : nombreux sont ceux qui s’y adonnent avec assiduité, surtout ceux qui en voient l’immense utilité pratique. J’ai voulu m’opposer à cela en suivant dans le livre la voie de l’élite, celle qu’ont suivie les savants de cette discipline… La première tendance, si elle obtient du succès en ce monde, sera nuisible dans l’au-delà. Ce que je t’enseigne ici, par contre, te sera utile dans ce monde ci comme dans l’autre »

Buni révèle dans son traité la force surnaturelle des lettres et leurs correspondances avec les chiffres, les astres, les anges, les éléments pour influencer le cours des choses ; mais le grand but de ce traité comme il le dit est de percer le mystère de Dieu en se rapprochant de la voie de l’unité.

«  Si tu veux que Dieu t’accorde les illuminations conformes à ton degré spirituel, préserve ton corps de la paresse, ton âme de l’abattement, ta raison de la discussion, ton cœur du péché, ton esprit de l’espoir intéressé. Ne cherche pas à contempler ton propre avancement spirituel, ni à situer ton état intérieur précis »

En quarante chapitres et près de trois cent carrés magiques, Buni croise toutes les correspondances possibles de la terre et du cosmos pour en faire une science de l’universel. Cette science soufie se fait pratique et explique l’engouement incroyable de cet ouvrage car chaque carré a un but précis : se préserver du mauvais œil, acquérir l’amour ou la fortune. Les deux voies sont offertes, Al Buni privilégie la première et doit son immense succès à la seconde ; aujourd’hui encore les femmes achètent et découpent les éditions populaires pour porter ses talismans et les marabouts retracent ses carrés pour soigner tous les maux.

Article de Salah Guemriche \ 10 juin 2013  

leMatinDZAffiche


Le livre de Kalila et Dimna

Au VIIIe siècle, Ibn al Muqaffa’ traduit en arabe le Pantchatantra ou Fables de Bidpâi venues d’Inde par la Perse, sous le titre de Livre de Kalila et Dimna. Œuvre fondatrice de la littérature mondiale au même titre que Les Mille et une nuits avec lesquelles il partage les mêmes origines géographiques, il s’agit d’un recueil de fables animalières destiné à l’éducation des princes.
La Fontaine lui-même avoua qu’il lui devait une grande partie de son inspiration avec les fables d’Esope. Il s’agit bien d’un “livre- clé”, donc d’un livre pour tous comme aime à le rappeler son fameux traducteur, André Miquel, une œuvre royale, pleine de sagesse et d’humour à destination des petits comme des grands.

Les auteurs :
Ibn al Muqaffa’ est un savant persan du VIIIe siècle qui doit sa notoriété à cette œuvre éternelle.

André Miquel, normalien, professeur honoraire de France, ancien administrateur de la Bibliothèque de France est le plus grand arabisant actuel. On lui doit la traduction des deux plus grandes œuvres du monde arabo-musulman, Les Mille et une nuits et Le Livre de Kalila et Dimna.

Une coéditon Orients / Klincksieck
Caractéristiques : Littérature orientale Fables d’Ibn al Muqaffa’ traduites par André Miquel avec cinquante miniatures du xve siècle en couleur. 250 pages.

Prix: 32,90 €
ISBN: 978-2-9540792-3-3
Parution : Dec 2012


Chant d’Amour

Art majeur en Islam, la calligraphie d’Henri Renoux est une danse de lettres qui émeut et transporte par un message intemporel d’amour absolu. Chaque page est un tableau de sagesse universelle. Comme une aile d’ange, la postface de Salah Stetié

recroise l’itinéraire de ces mystiques inspirés. Hallâj était un soufi irakien du Xe siècle qui, pour avoir clamé son union avec Dieu, a fini martyrisé sur une croix. Ses vers d’amour absolu, révélés par Louis Massignon, sont bouleversants de vérité. Henri Renoux a passé sa vie à tisser des liens entre Occident et Orient. Il a calligraphié le Cantique des cantiques, le Qohélet en français, arabe et hébreu, des poèmes de Salah Stetié. Il est un des seuls occidentaux à avoir pénétré ce milieu. Salah Stetié, le poète des deux rives, relie dans un texte sensible et pénétrant le mystique de l’Islam et le calligraphe inspiré.

Caractéristiques : Beaux Arts-Spiritualité
Poèmes mystiques traduits par Louis Massignon
Calligraphies d’Henri Renoux
Suivi de Comme une aile d’ange de Salah Stetié
Livre d’artiste coédité avec les éditions Sables
Format : 24 x 15 cm
68 pages
Prix : 29 €
Parution : Dec 2012

Passion Hallaj de Stetié suite de « Comme une aile d’ange »
Cliquez ici pour lire
 

« La deuxième vie de Hallaj«  article de l’hebdomadaire Al-Ahram. 

 

 


La femme est l’avenir de l’homme
Lotfi Ben Sassi

Il y a moins d’un an, les Tunisiens faisaient tomber leur régime, entraînant dans leur sillage ce que l’on a appelé le printemps arabe. Avec l’automne et les premières consultations populaires, on a vu arriver en tête Ennhada, le parti islamiste. Sans vouloir tirer de jugements trop hâtifs, les premières victimes de cette orientation religieuse pourraient bien être les femmes.

Caractéristiques : Humour-Actualité-Caricatures 40 pages

Format : 21 x 14,5 cm

Prix : 8,90 €

ISBN : 978-2-9540792-1-9

Sortie : 16 mars 2012

Amazon.fr – Chapitre.com – Fnac.com

Lotfi sur      


Oum Kalsoum for ever
Ysabel Saïah-Baudis

Oum Kalsoum est née il y a plus de cent ans et a disparu depuis plus de trente ans mais elle reste aujourd’hui la seule star mythique du monde arabe. Elle continue d’influencer toute une génération de musiciens ; mais, bien plus encore, elle est devenue un mythe, une muse universelle qui, au-delà de son domaine, inspire toute une génération de peintres, photographes, stylistes et artistes de rue. Aujourd’hui, elle vit toujours dans le cœur et l’art des grands et des petits. Elle était représentée pendant la révolution de janvier dernier. Un livre tout en images pour conter la vie de cette seule icône arabe avec des phrases marquantes de grands, d’anonymes et les paroles de ses chansons qui sonnent toujours comme des sésames.

Caractéristiques : Musique-Actualité
Tout image
Couverture recolorisée par Katia Boyadjan
112 pages
Format : 15 x 15 cm
Prix : 14,50 €
Parution : avril 2012
ISBN : 978 2 9540792-0-2
Vente dans toutes les bonnes librairies ou directement auprès d’Orients.

Amazon.frChapitre.com Fnac.com

Oum Kalsoum for ever sur

     franceculture


 


Les commentaires sont désactivés.

Back to Top ↑